Conférence régionale fret et logistique

L’Observatoire Régional Transports & Logistique du Grand Est organise, à partir de septembre 2022 et jusqu’au printemps 2023, une démarche de réflexion collective entre acteurs publics et privés variés autour de la logistique et du transport de marchandises dans la région : la Conférence régionale du fret et de la logistique en Grand Est.

Le cœur de cette démarche est constitué par la préparation et l’organisation de 5 ateliers de travail thématiques. Ils ont chacun pour mission de contribuer à identifier les défis à relever, les connaissances et les ressources pouvant être mobilisées, ainsi que les actions pouvant être menées pour répondre aux enjeux auxquels le Grand Est doit faire face en matière de transports de marchandises et de logistique.

Ces 5 ateliers alimenteront un document de synthèse qui permettra de disposer d’une vision fine et transversale des enjeux et des leviers que les différents acteurs ont identifiés et pourront actionner afin de mieux relever les nombreux défis qui se posent à eux et au territoire en matière de fret et de logistique.

Le lancement officiel de la Conférence est prévu le 2 septembre à l’occasion de la Foire de Châlons-en-Champagne.

Les thématiques des ateliers

Atelier Foncier & Espaces logistiques

Les espaces logistiques et le foncier

Principaux enjeux :

  • Optimiser les implantations d’entrepôts du point de vue des chaînes logistiques et de l’aménagement du territoire
  • Disposer des espaces logistiques permettant de répondre à des besoins accrus
  • Limiter au maximum l’artificialisation des sols (« zéro artificialisation nette » d’ici 2050)

Cet atelier s’intéressera aux espaces logistiques : entrepôts de stockage, de préparation ou de conditionnement, locaux des entreprises de transport, espaces logistiques urbains, etc.

Il abordera les sujets liés à leur localisation et à leur consommation de terrains. Plusieurs enjeux liés seront à traiter.

Cet atelier portera ainsi sur les questions d’optimisation des implantations tant du point de vue de l’intégration aux chaînes logistiques que de l’aménagement du territoire. Il traitera également du défi de répondre à des besoins accrus d’espaces logistiques tout en limitant la consommation foncière. En effet, les activités logistiques devront également concourir à l’objectif de « zéro artificialisation nette » fixée à l’horizon 2050 par la loi « Climat & Résilience ». L’atelier devra donc aborder la question de valorisation des friches et permettre aux participants d’imaginer une logistique qui n’artificialise plus de nouveaux terrains pour pouvoir se développer.

Atelier Infrastructures & Flux de fret

Les infrastructures et les flux de fret

Principaux enjeux :

  • Massifier les flux et développer le report modal
  • Pérenniser les différentes infrastructures de transport et optimiser leur utilisation
  • Optimiser les dépenses d’entretien et de développement des réseaux de transport

Cet atelier s’intéressera aux flux de marchandises et à leur massification ainsi qu’aux infrastructures de transport et équipements publics liés.

Il s’intéressera aux possibilités de massification des flux de marchandises en provenance ou à destination du Grand Est. Il s’agit, en particulier, de maintenir et de développer l’utilisation des modes ferroviaire et fluvial, pour leurs différents marchés (classiques, en développement ou émergents) en identifiant les freins à lever et les bonnes pratiques à diffuser. Cependant, l’atelier s’intéressera également aux leviers d’améliorations pour le mode routier. Il doit permettre aussi d’engager une réflexion stratégique sur les plateformes de fret, au-delà du principe commercial.

L’atelier traitera également de la pérennisation et l’utilisation des différentes infrastructures de transport, ceci en lien avec les projets au niveau des territoires. Il sera également question du développement et de la structuration des plateformes multimodales et des ports.

Cet atelier abordera, enfin, la question du financement des infrastructures et de l’optimisation des dépenses publiques liées : comment disposer des ressources nécessaires au financement des investissements prioritaires ? comment soutenir le développement du report modal ? Il est ainsi prévu d’aborder notamment les sujets liés à la taxation et aux vecteurs possibles pour disposer des financements nécessaires.

Atelier Transition écologique

La transition écologique

Principaux enjeux :

  • Rendre le fret et la logistique plus sobres et efficients pour leur développement durable
  • Décarboner les transports en facilitant le développement des énergies alternatives, notamment au travers d’écosystèmes territoriaux
  • Améliorer la qualité de l’air via des zones à faibles émissions (ZFE) efficaces et soutenables

Cet atelier s’intéressera aux enjeux environnementaux qui se posent aux transports de marchandises et aux activités logistiques plus globalement. Il traitera de ces défis et des moyens contribuant à les relever.

Le défi abordé de la limitation du changement climatique sera central dans cet atelier. Le transport de marchandises doit, en effet, concourir à l’objectif de neutralité carbone en 2050 et avoir finalisé sa décarbonation à cet horizon. Cela implique une transition des sources d’énergie et des motorisations. Les différentes alternatives existant ont chacune leurs propres champs de pertinence. Leur développement suppose l’émergence d’écosystèmes énergétiques territoriaux coordonnant les soutiens et investissements publics et privés.

Comme la meilleure énergie est celle qui n’est pas consommée, cet atelier abordera aussi les enjeux de sobriété et d’efficience en matière de transport de marchandises. Il devra également prendre en compte les enjeux autour de l’adaptation de la logistique au changement climatique.

Cet atelier s’intéressera aussi aux enjeux environnementaux autres que le changement climatique. Il sera question, en particulier, de l’enjeu d’amélioration de la qualité de l’air, notamment au travers de la mise en place de zones à faibles émissions (ZFE) dans les principales agglomérations de la région.

Atelier Ressources humainesLa societe GMP (Generale de Manutention Portuaire), operateur de manutention portuaire specialise dans la gestion des conteneurs, est implantee au Havre depuis les annees 1970. Leur activite fait appel a des applications informatiques pointues mais egalement a un savoir-faire et a une main d'oeuvre qualifiee.

Les ressources humaines

Principaux enjeux :

  • Innover et s’adapter aux enjeux de la logistique de demain
  • Former pour répondre du mieux possible aux besoins de compétences
  • Rendre les métiers de la logistique plus attractifs, désirables et épanouissants

Cet atelier s’intéressera aux ressources humaines au sens le plus large : les nouveaux métiers de la logistique de demain, les formations pour répondre aux nouveaux besoins et enfin la valorisation, l’attractivité de la logistique et la qualité de vie liée au travail.

Une partie de l’atelier s’intéressera à la question des évolutions et des innovations dans le secteur de la logistique, tant pour s’y adapter que pour en tirer parti et y contribuer. Cela doit notamment permettre d’esquisser les évolutions à apporter à l’offre de formation pour la rendre adaptée aux nouveaux besoins des entreprises mais également aux aspirations des personnes travaillant ou envisageant de travailler dans ce secteur.

Le sujet de la valorisation de la filière et de ses métiers auprès du public sera également posé. L’atelier devra notamment étudier les pistes de progrès que pourrait apporter une amélioration des conditions de travail et de la qualité de vie au travail (notamment en ce qui concerne l’équilibre vie privée – vie professionnelle) dans ce secteur afin, notamment, de le rendre plus attractif mais aussi plus performant.

Atelier Système logistique régional

Le système logistique régional

Principaux enjeux :

  • Valoriser les atouts et le positionnement de la région afin que la logistique bénéficie pleinement à ses territoires
  • Faire de la logistique un atout pour le tissu économique local et la réindustrialisation des territoires
  • Pouvoir compter sur une logistique robuste face aux crises

Cet atelier s’intéressera à la logistique de manière globale, en tant que fonction au service du territoire et des acteurs économiques.

Il permettra d’aborder comment les activités logistiques peuvent être source de valeur ajoutée pour le territoire, ses habitants et son tissu économique, en tirant parti de son positionnement, de ses activités productives et de son bassin de consommation. Cet atelier s’intéressera également aux fragilités du territoire et du système logistique au regard des crises à venir et aux moyens d’accroître leur résilience.

Cet atelier a aussi vocation à assurer la transversalité entre les différentes thématiques en développant une vision globale de la logistique en Grand Est aujourd’hui et demain.

Nous contacter

Pour davantage d’informations sur la Conférence ou pour nous transmettre toute information, tout document, toute donnée utile à la préparation des ateliers, n’hésitez pas à nous contacter via ce formulaire.

(1) En communiquant mes informations, je consens à être recontacté par voie électronique ou téléphonique et j’accepte que ces informations soient exploitées dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale qui peut en découler. Je pourrai faire modifier ou supprimer mes informations sur simple demande. En savoir plus.